Communiqués

En voyant Notre-Dame en flamme, c’est un petit bout de nous qui brûlait avec elle - Franck Proust

16/04/2019


« Hier, c’est le cœur serré que Catholiques, Parisiens et Français ont découvert l’image de Notre-Dame de Paris, vieille de neuf siècles, en flammes ».

C’est également le cœur serré que je tiens ici à exprimer, au nom de la délégation française mais, j’en suis sûr, en votre nom à tous, notre profonde tristesse face à cet événement catastrophique », a déclaré Franck Proust, réagissant à l’incendie qui a ravagé Notre-Dame, en session plénière du Parlement européen. 

« Hier, c’est un trésor du patrimoine français qui a été partiellement détruit.

Hier, c’est un bout de l’héritage culturel européen qui a pris feu.

Hier, en voyant Notre-Dame en flamme, c’est un petit bout de nous qui brûlait avec elle.

Honneurs aux sapeurs-pompiers qui ont vaillamment combattu les flammes toute la nuit pour que cette belle cathédrale reste debout.

Je vous le dis chers collègues, la France et les Français seront résilients dans cette épreuve. Ce que les bâtisseurs de cathédrales ont érigé hier, nous le reconstruirons demain.

Je tiens ici à tous vous remercier, chers collègues, de votre soutien à la France. Quand un trésor de notre patrimoine est touché, c’est toute l’Europe qui est à son chevet.

Comme le disait Victor Hugo dans Notre-Dame de Paris : « Chaque flot du temps, chaque individu, apporte sa pierre. »

Nous apporterons, nous aussi, la nôtre, à la reconstruction de ce symbole ».