En plénière

Le climat, l’environnement, la santé sont des préoccupations majeures pour nos concitoyens



« Les élections européennes l’ont montré : le climat, l’environnement, la santé sont des préoccupations majeures pour nos concitoyens », a déclaré Nathalie Colin-Oesterlé au cours du débat sur « Des zones d'air pur dans les villes de l'Union » qui s’est tenu en plénière du Parlement européen.

« Nous constatons tous les jours les méfaits de la pollution sur la santé, que ce soit au niveau de :

 -  l’augmentation des allergies,

 - des pathologies respiratoires notamment chez les enfants,

 - des risques cardio-vasculaires

L’Union européenne a déjà agi en la matière en légiférant notamment et récemment sur les émissions des véhicules, les performances énergétiques des bâtiments.

Pour autant cela n’est pas suffisant !

Les taux de pollution de l’air sont toujours trop élevés, les législations encore imparfaitement appliquées par les États membres, l’encouragement au changement de comportement des personnes insuffisamment accompagné.

Nous devons poursuivre l’action engagée sur la question de la qualité de l’air extérieur comme intérieur.

La précarité énergétique, notamment en matière de chauffage, et la climatisation sont des sujets essentiels à cet égard.

Les approches sont certes différentes d’un État membre à l’autre, cela ne doit pas, pour autant, nous empêcher d’y travailler.

Nous devons être ambitieux, pragmatiques et agir ensemble sans sectarisme.

Les citoyens attendent de nous des actions concrètes, réalistes, applicables à court, moyen et long terme, bien plus que de grandes déclarations.

Régulièrement nous regrettons que les citoyens se détournent de l’Europe.

À nous de leur prouver la valeur ajoutée de cette Union : aux problématiques mondiales, apportons des réponses européennes, agissons collectivement et de façon harmonisée.

Le débat de ce jour montre l’intérêt que les trois institutions portent à cette question.

Je souhaite que nos discussions mènent à des propositions rapides ».